Après le sable… Mets de l’huile !!!

Ces meubles bretons ont retrouvé leur état “Brut”. Il nous est conseillé de les traiter afin d’éviter les apprissions de tâches brunâtres créées par l’humidité naturelle de l’environnement. En Bretagne, pas la peine n’est-ce-pas ?

Il faut de l’huile de coude… Un premier essai avec de l’huile incolore redonne au chêne sa couleur d’origine, la brillance en moins. Second essai avec de l’huile blanche : après un badigeonnage il faut frotter dur dur avec un chiffon pour enlever le trop plein d’huile (!). le bois prend une couleur céruse.

Résultat : on ne change rien. Le temps fera l’affaire et si les meubles bronzent du soleil de Quiberon, nous aviserons. A suivre donc.

                                    IMG_3577

Sablage en Argoat (on n’est pas à la plage !)

Avant de poursuivre notre aménagement, nous décidons de donner une nouvelle vie au mobilier breton de Mamie. Mi janvier 2014 nous amenons les meubles à l’entreprise  “ARMA Services” située à Quimper, spécialisée en traitement de surface (Sablage, micro billage,…). Elle est la seule qui ait accepté le boulot.

Nous les récupérons mi mars et sommes ravis du travail réalisé : des pros ! Les sculptures n’ont pas été endommagées. Le bois a retrouvé son aspect d’origine. Jugez plutôt :

           IMG_0569   IMG_1472_modifié-1   IMG_3564   IMG_3561

Et en route pour Quiberon…. (merci la remorque !)

Aménagement – Etape 1

Signature de l’acte authentique à Carnac le 27 novembre avec remise des clés ! Nous sommes vraiment Bretons ! Vive la Bretagne !!! Le ciel est bleu, la mer est belle, les mouettes sont au balcon et cela se voit !!!

Nous vidons totalement la remorque dans le garage, situé au bas de l’immeuble, car impossible de la faire rentrer en la poussant, malgré l’aide du promoteur et de ma promise, tant son poids (de la remorque) est énorme !

8 jours nous seront nécessaires au montage des meubles en kit et du reste !

          ikea         Lit  LV LL

Un stop and go pour un tour à Chateauneuf (150 km) afin d’y récupérer nos héritages (vaisselles bretonnes surtout). Pour les meubles, ce sera pour une prochaine étape prévue en avril prochain.

Un vaisselier sera du voyage. C’est un meuble que j’ai toujours connu. Mes grands parents paternels (Jean Bernard – 1887-1964 et Jeanne Marie Cariou – 1890-1969) l’avaient dans leur maison et je m’en souviens parfaitement. Ce vaisselier viendrait de la mère de mon grand père et il daterait des années 1800 ! Ma Grand Mère y rangeait sa vaisselle et plus tard, ma maman lui conservera cet usage. Ce vaisselier sera le dernier meuble sur lequel elle portera son regard. Il sera son seul meuble breton dans sa chambre en maison de retraite…

J’y suis très attaché car il est le témoin d’une vie bretonne faite de labeur et de sacrifice. Plusieurs décapages à l’acide oxalique seront nécessaires pour lui ôter les nombreuses couches de cire afin de lui faire place dans notre nouvel intérieur quiberonnais.

                            Vaisselier                   vaisselle

Départ (et retour) au pays !

Après de nombreuses, très nombreuses visites à Ikea, départ le dimanche 24 novembre, pour Quiberon. La remorque est pleine à craquer et son PTAC doit certainement être dépassé ! Jugez plutôt :
– 1 Lave linge et 1 sèche linge,
– 2 grands lits (140 et 160) avec tiroirs (4 par lits) et avec leurs sommiers et matelas,
– 1 lit double (2×90) pour Chloé et Anna avec les sommiers et matelas,
– 1 table de salle à manger et ses 6 chaises,
– 1 table de salon et 1 meuble télé (2m de long),
– 4 chaises hautes de cuisine, 2 fauteuils,
– de la vaisselle, des couverts, lampes, micro onde, casseroles, poeles, bouilloire et trucs divers…

                      Remorque 2                  Remorque 1
Distance exacte Mesnil / Quiberon : 500 Km

Bonjour tout le monde

LETTRE de SOPHIE  à Yann, Axelle, Chloé et ma petite Anna,

Comme vous le savez, les parents ont craqué pour un appartement à Quiberon.
J’imagine que ça vous parait bien dingue et bien loin. C’est en effet le bout du monde ! Une presqu’île : un petit bout de terre perdu  entre terre et mer.
Mais que fallait il de plus entre un papa navigateur intermittent et une maman enracinée auprès des siens ?

Même si leur décision fut quelque peu précipitée, je pense que c’est un choix heureux, décisif, intelligent.
Nos filles y ont passé des étés heureux et les prochains à venir promettent de l’être encore plus.

Quiberon c’est la mer, froide certes mais vivifiante et belle en toute saison. C’est le vélo, le kayak des mers, le char à voile, l’accro-branche, le cerf volant, la pêche, le bateau, le poisson frais, les balades nez au vent, les plus belles tempêtes du monde, le golfe du Morbihan enchanteur, les crêpes presque aussi bonnes qu’à Kerbrat, l’air iodé, la météo marine qui change plus vite que l’air du temps… et cet âme bretonne qui, quoi qu’on fasse, fait partie de nous.

Ils ont décidé de jeter l’encre. Comme une évidence, il fallait que les Bernard se mouillent un peu…(dans un port) à quelques centaines de kilomètres de nos anciens qui reposent en paix, au milieu des hortensias, des dolmens, et autre menhirs, de l’hermine qui flotte au vent, des panneaux de signalisation bretons, des sardines que maman détestent mais des crabes qu’elle sait mieux cuire que quiconque, des vieux gréements qui virent au large, de cet horizon qu’on atteint jamais mais dont on rêve tous….

Notre Bretagne : du salon, on voit un phare. Le vieux phare de Quiberon qui guide les marins. Notre mouillage se situe désormais 14 rue du phare et je suis certaine qu’il nous éclairera tous…
J’espère sincèrement que vous approuverez leur choix. Moi je revis de savoir que vous deux, Chloé et Anna auront désormais un endroit pour faire escale.
Un petit bout de terre, un paradis, entre ciel et mer.

Je vous embrasse. Kenavo ar vechal ! Sophie

Nous Bretons de cœur, nous aimons notre vrai pays !
L’Arvor est renommée à travers le monde.
Sans peur au cœur de la guerre, nos ancêtres si bons,
Versèrent leur sang pour elle.

   O Bretagne, mon pays, j’aime mon pays.
   Tant que la mer sera comme un mur qui l’entoure,
   Que mon pays soit libre !

Bretagne, terre des vieux saints, terre des bardes,
Il n’est d’autre pays au monde que j’aime autant.
Chaque montagne, chaque vallée est chère à mon cœur,
Là dorment plus d’un Breton héroïque !

Refrain

Les Bretons sont des gens durs et forts.
Aucun peuple sous les cieux n’est aussi ardent.
Complainte triste ou chant plaisant s’élèvent en eux.
O! Combien tu es belle, ma patrie !

Refrain

Si autrefois la Bretagne a été vaincue durant les guerres,
Sa langue est restée vivante à jamais,
Son cœur ardent bat toujours en son sein.
Tu es réveillée maintenant ma Bretagne !